print
Facebook

Rechercher

Agenda

« août 2018 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Abonnement


Mots clés

Articles choisis

Vous êtes ici : Accueil  > Infos et Docs  >  Articles choisis

Episode de pollution atmosphérique en Eure-et-Loir : quelles sont les recommandations ?

Imprimer cette page Envoyer un message Recommander cet article fontsizeup fontsizedown

La préfecture d’Eure-et-Loir à déclencher, ce jeudi 26 juillet, une procédure de recommandations du fait d’un épisode actuel de pollution atmosphérique

Les hautes températures de ces derniers jours causent une accumulation de polluants dans l’atmosphère. Les prévisions annoncent un niveau élevé d’ozone sur l’ensemble du département. La préfecture d’Eure-et-Loir donne quelques recommandations à respecter dès ce jeudi et jusqu’à vendredi.

Pour la population générale :

Cet épisode de pollution ne nécessite pas de modifier ses activités habituelles.

• Pas de mesures de confinement, au contraire, il faut aérer.

• Ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison...

• Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage effectués avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile...). Les peintures et matériaux de construction portent une étiquette qui vous permettent de choisir des produits qui émettent moins de solvants. Privilégiez-les.

Qui sont les personnes vulnérables ?

Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, personnes en insuffisance cardiaques ou respiratoires...

Mais aussi les personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution : par exemple les personnes diabétiques ou immunodéprimées, les personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.

Quelles recommandations les personnes vulnérables ?

• Limiter les sorties durant l’après-midi • Limiter les activités physiques et sportives intenses en plein air • En cas de symptômes ou d’inquiétude, de prendre conseil auprès de son pharmacien ou de consulter son médecin.

Pour se déplacer ?

• Éviter l’utilisation de la voiture en solo en recourant aux transports en commun et au covoiturage. • L’usage du vélo ou la marche à pied ne sont pas déconseillés, sauf pour les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution,

Et au travail ?

• Les entreprises et administrations sont invitées à adapter les horaires de travail pour faciliter ces pratiques. • Le recours au télé travail est également recommandé.

Petit complément d’info  : Qu’est-ce qu’un épisode de pollution ?

On définit un épisode de pollution par une quantité trop élevée d’un ou de plusieurs polluants dans l’air.

Il peut être dû :

• aux conditions météorologiques, notamment dans les situations stables (peu ou pas de vent) et en période estivale (chaleur et ensoleillement) ;

• à l’apport massif d’une pollution sous l’effet du vent ;

•à l’augmentation saisonnière des émissions de polluants en lien avec certaines activités agricoles, le chauffage domestique…

En cas d’épisode de pollution, deux seuils sont déterminés selon les microgrammes de polluants contenus par mètre cube d’air :

• le seuil d’information : le préfet communique alors des recommandations sanitaires pour les périodes les plus sensibles. Seuil d’information pour les PM10 : 50 microgrammes par mètre cube d’air ;

• le seuil d’alerte : le préfet complète les recommandations par des mesures d’urgence réglementaires (limitation de vitesse, circulation alternée…). Seuil d’alerte pour les PM10 : 80 microgrammes par mètre cube d’air.

Dernire mise jour le 2 août 2018

Envoyer un message

Recommander cet article

 
UDAF28 - http://www.udaf28.fr