print

Rechercher

Agenda

« septembre 2017 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
 

Abonnement

Liste de diffusion


Mots clés

Semaine 52 : Le nombre de jeunes sollicitant le Samu social a augmenté de 11% en un an

Imprimer cette page Envoyer un message Recommander cet article fontsizeup fontsizedown

Les 18-24 ans sont de plus en plus nombreux à demander un hébergement au 115, s’inquiète la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) qui a publié, mercredi 21 décembre, la synthèse de son baromètre des appels au numéro d’urgence en novembre. "Sans RSA avant leurs 25 ans, [certains] jeunes sans emploi et en rupture familiale (...), de plus en plus nombreux, n’ont d’autre recours que d’appeler le 115 pour trouver un toit".

Le nombre de jeunes sollicitant le Samu social a augmenté de 11% en un an, selon le baromètre de la Fnars. Seules trois demandes sur dix aboutissent à l’attribution d’un logement.

C’est un constat plus qu’alarmant en cette période de fin d’année. Les jeunes sollicitant pour la première fois le Samu social sont toujours plus nombreux au fil des mois, comme l’indique la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) dans son dernier baromètre. En novembre de cette année, 3964 jeunes âgés de 18 à 24 ans étaient concernés par une demande d’hébergement, soit une hausse de 11% par rapport à novembre 2015. Ils représentent 16% des appelants du 115, le numéro d’urgence des sans-abri.

Les jeunes qui sollicitent le Samu social sont majoritairement des personnes isolées (66%, dont 51% d’hommes et 15% de femmes), autrement dit en rupture familiale. Lorsqu’ils se voient proposer une solution d’hébergement, c’est principalement dans des centres d’hébergement d’urgence (63%) et des places hivernales (21%), mises à disposition de novembre à mars.

Toutefois, de moins en moins de jeunes peuvent espérer y trouver une place, leur nombre ayant diminué respectivement de 3% et 13% en un an pour l’ensemble du public. Faute de places disponibles, seules 30% de leurs demandes aboutissent à l’attribution d’un logement.

Pour en savoir plus, vous pouvez consultez :
- le dernier baromètre de la FNARS

Sources : FNARS et Le Figaro

Dernire mise jour le 26 décembre 2016

Envoyer un message

Recommander cet article

 
UDAF28 - http://www.udaf28.fr