print
Facebook

Rechercher

Agenda

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020

Abonnement

Mots clés

Actualité associative

Actualité associative

Actualité associative

Actualité associative

Actualité associative

Actualité associative

Vous êtes ici : Accueil  > Infos et Docs  >  Actualité associative
Mise à jour du site en cours

Santé mentale et mal-être des jeunes : actes de la session

Imprimer cette page Envoyer un message Recommander cet article fontsizeup fontsizedown

Un jeune sur deux en formation (lycéen, étudiant, apprenti) déclare des difficultés d’ordres psychologiques, mais peu ont recours à un professionnel de santé, selon une enquête de 2010 de OpinionWay pour la Fondation Pierre Deniker (recherche et prévention en santé mentale). Dans un document de cette fondation, présidé par le professeur Olié, il est précisé que « la plupart des difficultés d’ordres psychologiques déclarées par les étudiants peuvent tout à fait relever de difficultés existentielles, fréquentes notamment dans cette tranche d’âge. En revanche, les difficultés exprimées par 9% d’entre eux peuvent évoquer un diagnostic psychopathologique reconnu des professionnels de santé mentale et en particulier, pour 7% d’entre eux, des signes d’allure dépressive. Ces jeunes sont donc susceptibles de présenter une souffrance dont il faut plus particulièrement se préoccuper. Or, parmi ces 9%, 60% n’ont eu recours à aucun professionnel de santé. »

Ces données rejoignent celles du Baromètre santé jeune 2010 de l’INPES : si le recours au soin des personnes dépressives a nettement progressé depuis 2005, les résultats du Baromètre santé 2010 pointent toutefois encore des insuffisances dans la prise en charge et le suivi des patients anxieux ou dépressifs.

Des actions cependant existent (ex : programme « Bien dans ses études, bien dans sa vie », la Fondation Pierre Deniker) et des lieux se sont créés, notamment à l’Université, comme les BAPU, dans lesquelles les consultations sont gratuites.

Pour faire le point sur cette question, nous réalisons une UNIF pour répondre aux questions suivantes :
- Quelles sont exactement les données concernant la santé mentale des jeunes ?
- Que recommander aux parents pour mieux percevoir le malaise des jeunes et les accompagner ?
- Comment faire quand un jeune ne veut pas consulter ?

Ces réflexions pourront aboutir à la création d’une plaquette d’information à destination des parents.

+ de détails

Dernière mise à jour le 26 mai 2015

Envoyer un message

Recommander cet article

 
UDAF28 - http://www.udaf28.fr